LA NÉBULISATION : PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT

La nébulisation est un processus physique permettant d’obtenir un nuage de particules extrêmement fines à partir de certains liquides, sans utiliser de source de chaleur. On peut également dire que la nébulisation permet la fragmentation de l’eau afin de créer un brouillard. La machine permettant la nébulisation est appelé nébulisateur ou nébuliseur. On trouve plusieurs systèmes de fonctionnement possible.

Pour les nébuliseurs ultrasoniques, la transformation s’effectue au moyen de vibrations à hautes fréquence (ultrasons). Ces derniers permettent la formation de gouttelettes d’eau de 1 à 3 microns de diamètres à la surface de l’eau contenues dans le récipient. A mesure que les ondes se transmettent dans le liquide, le ventilateur incorporé à la machine va créer un courant d’air afin de transporter ses particules vers les tubes de diffusion.

Pour les nébuliseurs concentriques, la nébulisation est générée par l’introduction simultanée d’un gaz et d’un liquide, en l’occurrence de l’eau. Celle-ci est aspirée dans la machine grâce à l’effet Venturi puis en ressort nébulisée en fines particules sous forme de brouillard.

Ensuite, le processus de refroidissement de l’air est le même que celui de la brumisation haute pression : c’est l’effet adiabatique. Au contact de l’air les particules d’eau consomment la chaleur environnante afin d’avoir l’énergie nécessaire et s’évaporer. Cette évaporation créée une barrière thermique abaissant la température environnante tout en relevant l’hygrométrie. Il est toutefois possible d’ajuster le débit de brouillard aux besoins des produits.

NÉBULISATION ET BRUMISATION : QUELLE DIFFÉRENCE

- LA TAILLES DES GOUTTELETTES

Les microgouttelettes d’eau diffusée par brumisation haute pression sont d’une taille plus importante que celles provenant de la nébulisation. Elles mesurent environ 10 µm, variable selon la taille des buses. Cependant la taille des microgouttelettes n’est pas le problème, ce dont il importe c’est l’humidité qui se dispose sur la produit et de quelle manière.

- LE MOUVEMENT DE LA BRUME

La brume issue de la brumisation haute pression est envoyée dans l’air, et se dissout instantanément à son contact. Les produits restent donc bien visibles, la brume ne masque pas et ne mouille pas. Au contraire, en nébulisation la brume est projetée directement sur les produits. La brume est légèrement plus apparente créant un certain esthétisme et a un léger effet humidifiant.

- LE POSITIONNEMENT

Ils sont tous deux positionnés en hauteur, cependant le système de nébulisation demande à être installer plus près des produits : soit à moins de 50 cm au-dessus de l’étal. Tandis que le système de brumisation haute pression est idéalement placé entre 1 et 3 m au-dessus de la zone à rafraichir. De plus, les buses sont inclinables permettant d’orienter la brume selon les besoins.

- LE SYSTÈME D'EAU UTILISÉ

Pour les deux systèmes il est possible d’utiliser l’eau courante. Pour la nébulisation cependant il faudra vérifier que celle-ci soit faible en calcaire au risque d’encrasser le système qui contrairement à la brumisation ne comporte pas de filtre.

- L’ESTHÉTISME

La brume diffusée par un système de brumisation HP est complètement évaporée en quelques secondes. Pour la brumisation d’un étalage par exemple, la légère brume diffusée met les produits en valeurs sans les cachés ni les mouillés. Avec la nébulisation, la brume est plus dense. Elle descend sur les produits rapidement pouvant les humidifiés et les masqués légèrement. Mais cette brume épaisse créer un aspect visuel qui attire l’œil.

NEBULISATION : CIRCUIT DE FONCTIONNEMENT

Un système de nébulisation est raccordé au réseau d’eau, et passe par un processus de filtration et d’assainissement avant d’être amenée dans le nébuliseur. La machine n’utilise que très peu d’énergie et ne fait aucun bruit.